Pourquoi sommes-nous accros au sucre ?


Notre appétence pour le sucre serait innée et remonterait même in utero. Une appétence souvent développée dès notre plus jeune âge, mais qui à long terme peut avoir des effets nefastes sur la santé.

Un goût inné et cultivé

Déjà, dans le ventre de sa mère, le fœtus perçoit le sucre. Les femmes enceintes peuvent en témoigner, il leur arrive parfois de sentir leur bébé bouger dans leur ventre lorsqu’elles mangent quelque chose de sucré : le fœtus réagit au gout sucré. On dit même que le fœtus déglutit plus rapidement lorsqu’une saveur sucrée lui parvient à travers le liquide amniotique.
Ensuite, l’éducation alimentaire de l’enfant associe souvent la prise d’un dessert à une…récompense. Qui n’a pas déjà promis une crème au chocolat en contrepartie de la disparition des haricots verts de l’assiette de son tout-petit ? L’aliment sucré reste ainsi fortement assimilé au réconfort, et ce rapport a tendance à s’ancrer plutôt facilement. lire la suite